"un petit mot sur mon blog"


"un petit mot sur mon blog"

Psyblog a posé son stylo le 5 juin dernier. Il est parti "ailleurs", pour une autre vie plus sereine et lumineuse.
Ce blog était pour lui une belle aventure d'écriture, de réflexion, d'émotion et de partage. Les commentaires de ses nombreux lecteurs en sont un témoignage chaleureux. Vos derniers mots tout particulièrement...
Continuez à le lire ou à le relire pour sa plus grande joie ailleurs...

samedi 8 octobre 2011

Un psy qui parle

 

Je suis un psy qui parle !

Il y a des psys silencieux et des psys parlants. Il y a des psys « bureau » et des psys « salon », il y a des psys souriants, et des psys pas souriants, du moins, plus neutres, il y a des psys bourrés de connaissance, mais incapable de s'assoir par terre avec un môme...
 
Moi, je suis un « psy qui parle ».

Parfois, des clients, des ados surtout, me le font remarquer. Vous au moins vous n'êtes pas comme l' « autre »... (il faut quelquefois en essayer plusieurs, de psys,  pour trouver celui avec qui on est à l'aise). J'aime bien parce que vous parlez...

Je suis un psy qui parle.
Tout d'abord parce que je suis bien trop bavard pour me taire, trop révolté parfois aussi, trop impatient peut-être de vouloir que les gens vivent mieux. Oh, je sais me taire, aussi. Je sais que c'est -aussi- en laissant l'autre réfléchir tout seul que les choses avancent. Mais lorsque le silence devient trop angoissant, il n'est pas productif.

Je suis un psy « salon », c'est à dire que je ne reçois pas derrière un bureau, mais dans une sorte de petit salon. Table basse, fauteuils confortables, lumière douce, étagère pleine de livres, caisse à jouets, dessins d'enfants au mur et tout et tout... Parfois les patients sont étonnés C'est là ? demandent-ils. En fait, je fais ce qu'il faut pour qu'ils soient déjà à l'aise lorsqu'ils entrent la première fois...

Je suis un psy souriant, j'essaie d'être accueillant (c'est déjà assez difficile comme ça de pousser la porte d'un psy !), et avec les enfants, de me mettre à leur portée, au moins déjà physiquement. Je crois que c'est une des premières choses dont j'ai pris conscience en fac : Ne pas parler ni écouter un enfant du haut de ma position d'adulte. S'accroupir, s'assoir par terre s'il le faut, bref, être avec lui, vraiment...

Quand je serai en retraite, je ferai peut-être le tour des psys... Je ferais bien un catalogue de cabinets de psy (s'il en a qui me lisent, vous pouvez commencer à m'adresser des photos !)... Comment les psys agencent-ils leur cabinet, salle d'attente, bureau de consultation... Hummm, j'ai encore quelques années pour réfléchir à tout ça...

9 commentaires:

  1. C'est bon, j'ai suivi... et je surveille !
    ;)

    RépondreSupprimer
  2. Mais non j'ai glissé c'est pas Lola c'est Fany... c'est selon
    ;))

    RépondreSupprimer
  3. J'ai changé les liens. Sinon, malgré tous les malentendus qu'il y a pu y avoir entre nous, j'espère que tu maintiendras ton blog ici. Je te dis ça, ayant vu le nombre de tes commentaires, et de tes visiteurs, très différents de "là-bas". Dis-toi que les débuts sont toujours difficiles.
    Amitiés.
    Pat.

    RépondreSupprimer
  4. Oups ! J'étais identifiée sous un autre pseudo, celui que j'avais sur blogspot... Avec un peu de patience, je vais récupérer tous mes liens :( Merci d'être passé chez moi. Des bises de Sympho2

    RépondreSupprimer
  5. Je me souviens de ce billet et de mon envie d'un fauteuil confortable chez ma psy ;-) mais l'hôpital n'a pas d'argent à mettre dans un chouette fauteuil , dommage !

    Je ne pourrais pas imaginer voir une psy qui ne parle pas, ça me semble trop glacial, trop angoissant, certes ça permet peut-être de projeter mille choses, mille sentiments sur le psy mais à quel coût et avec quels angoisses...Je préfère une psy qui parle et à qui je peux dire "quand vous dites ça je ressens ci" "quand vous dites ça j'ai l'impression que" etc , c'est beaucoup plus sécurisant et tout aussi constructif il me semble.

    Le top : une psy qui parle et qui a de l'humour ! C'est le cas de la mienne et c'est très appréciable !

    RépondreSupprimer
  6. J'apprécie beaucoup ta façon d'être psy et je me reconnais bien dans cette description et dans la façon dont on est agencé ton cabinet qui au vu de ta description a l'air similaire au mien.

    RépondreSupprimer
  7. Peut-être qu'un jour je pourrais me rendre à ton cabinet ?

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer