"un petit mot sur mon blog"


"un petit mot sur mon blog"

Psyblog a posé son stylo le 5 juin dernier. Il est parti "ailleurs", pour une autre vie plus sereine et lumineuse.
Ce blog était pour lui une belle aventure d'écriture, de réflexion, d'émotion et de partage. Les commentaires de ses nombreux lecteurs en sont un témoignage chaleureux. Vos derniers mots tout particulièrement...
Continuez à le lire ou à le relire pour sa plus grande joie ailleurs...

lundi 27 février 2012

La magie d'une rencontre.




Je suis allé un jour, un soir, à un concert. Bien grand mot pour dire une représentation d'une petite chorale venant de je ne sais où. Un soir d'envie de sortie.Un soir de mélancolie. Un soir de rien mais de prêt à tout et d'envie de tout. Sans attente aucune cependant.
Au milieu d'une centaine de personnes aussi curieuses que moi, j'étais seul. Seul dans ma vie, seul dans mon cœur, seul dans mon lit. Seul quoi !
"Ils" ont commencé à chanter. "Elles", surtout ! Et "Elle" encore plus. Elle, que je ne connaissais pas, que je n'avais jamais vue, dont je ne savais rien, mais qui a attiré mon regard tout au long de la soirée. A vrai dire et bien qu’appréciant la totalité de la prestation de cette chorale, je n'ai vu entendu, senti, écouté, vibré que pour, elle. Sans explication autre que celle que mon regard sur elle.


A la fin de cette prestation chorale, j'ai cherché à la voir, à la rencontrer, à lui parler. Muni d'un pass spécial pas VIP mais de simple engouement, j'ai réussi à la rencontrer dans sa loge, enfin, dans la salle réservée aux choristes. Et je lui ai dit Je n'ai vu que vous, je n'ai entendu que vous, vous avez enchanté ma soirée. Merci.
Nous ne nous sommes jamais revu. Mais je repense parfois à cette femme de cette soirée-là. Elle m'a replacé (pour qui pourquoi ?) sur le chemin de la vie.

C'était le 3 octobre 1992. C'est à partir de ce jour-là que j'ai décidé d'être heureux.

12 commentaires:

  1. tres emouvant ...je pleure ..j'attends une telle rencontre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, je sais... Je sais, non que tout le monde attende une telle rencontre, mais j’entends que l’attends...
      Il est effectivement de ces rencontres qui t'éblouissent et qui te "boostent"; Tiens, j'aurais dû ajouter "sans que celui qui en est l'instigateur le sache"...
      La magie d'une rencontre, c'est aussi cela : Ne pas en connaitre les conséquences.

      Supprimer
  2. Te souviens-tu d'une note que j'avais postée à l'automne 2005 "coup de foudre" ? C'était une jeune étudiante espagnole qui était venue me demander des renseignements au taf. Entre elle et moi, le courant est passé, voire plus que ça. J'étais comme transporté, et à sa façon de me regarder je pense que ça devait être réciproque...
    Ca n'a duré qu'une demie-heure, et comme pour ton "elle", je ne l'ai plus jamais revue, mais j'en garde toujours un souvenir ému.

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui, c'est vrai je m'en souviens.
    En rentrant elle m'a dit: " à la fin du concert j'ai rencontré un type un peu bizarre mais charmant à qui j'aurais fait du bien."
    Sur le moment je ne te cache pas que cela ne m'a pas plu du tout mais il y a prescription.

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau d'être touché à ce point
    Chanter , seul ou en choeur , c'est donner , vibrer , recevoir
    Combien de fois lors de concerts , j'ai croisé des regards lumineux , vu couler quelques larmes , que nous soyons professionnels ou amateurs , c'est l'émotion qui prend le dessus et peut être , que c'est un excellent anti dépresseur ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hmmmmm ! Je me disais bien que tu devais connaitre cela....

      Supprimer
  5. Moi ça me le fait souvent, et on ne revoit jamais non plus ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Parfois, il suffit juste d'un sourire, d'un mot, de quelques phrases échangées avec cette personne, et l'on repart le coeur heureux. Oui, c'est ce que l'on appelle la magie d'une rencontre, que l'on n'oubliera jamais, et que nous garderons précieusement au fond de notre coeur.
    Bonne soirée à toi, Psyblog.

    RépondreSupprimer
  7. Je connais une femme au visage difforme . Difformité immence irréparable distorsion de son visage de femme .
    Un jour de printemps que j'étais assise à la terrasse d'un café , je la vis passer sur le trotoir d'en face ... Un rayon de soleil frais éclaira en cet instant son visage sous un angle inhabituel , un angle différent et en cet instant je vis sa beauté magnifique : La lumiére de son indicible blessure .....

    RépondreSupprimer
  8. Oh qu'il me touche ce message, moi qui dans ce monde du chant choral :-)
    Je n'ai pas la prétention d'avoir provoqué ça chez quelqu'un mais quelle joie quand on voit en sortant les visages réjouis des spectateurs qui chantent encore avec nous à la fin (on fait dans la chanson française)
    Et aux quelques derniers concerts qu'on a fait à chaque fois 1 personne différente est venue me voir pour me dire que je donnais envie de chanter, que je "chantais de partout" etc , ça m'a bcp touché.

    Dans 15 jours pile nous serons 1000 choristes au Zénith de Paris et j'ai bien hâte qu'on puisse offrir ce moment magique aux spectateurs, on reçoit aussi tellement en retour !!

    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Opale , je sais que votre Zénith sera un grand moment encore à vivre intensément et je connais bien un chef de choeur qui me racontera
      je n'y serai pas , mais j'irai voir les choristes à Angers
      Le chant génère tellement de grâce

      Supprimer