"un petit mot sur mon blog"


"un petit mot sur mon blog"

Psyblog a posé son stylo le 5 juin dernier. Il est parti "ailleurs", pour une autre vie plus sereine et lumineuse.
Ce blog était pour lui une belle aventure d'écriture, de réflexion, d'émotion et de partage. Les commentaires de ses nombreux lecteurs en sont un témoignage chaleureux. Vos derniers mots tout particulièrement...
Continuez à le lire ou à le relire pour sa plus grande joie ailleurs...

lundi 6 février 2012

Il ne met pas ses chaussettes sales dans le panier à linge.




Les motifs exprimés d'une consultation sont parfois bien... étranges ou bien légers (?).
Ainsi dernièrement ai-je reçu une jeune femme venant consulter au nom du couple (Je viens en éclaireur pour une thérapie de couple) parce qu'il ne veut rien faire lorsqu'il est là et surtout il ne met jamais ses chaussettes sales dans le panier à linge. Lorsqu'il est là, il ne fait rien, il me regarde, il regarde la télé, il ne lui vient même pas à l'idée de faire quelque chose pour la maison, tenez, par exemple, il ne fait jamais la lessive, jamais... oh et puis ça m'énerve, il ne met jamais ses chaussettes sales dans le panier à linge.
Vous l'avez compris, l'histoire des chaussettes sales qui trainent, pour autant qu'elle soit vraie, n'est qu'une partie émergée de l'iceberg. C'est gênant, c'est chiant, ça ne rend pas la vie agréable, mais surtout ça cristallise tout ce qui ne va pas dans ce couple : Le sentiment que madame a de TOUT faire, celui qu'elle a que son homme est posé là, qu'il profite d'elle et qu'il ne la respecte pas, le sentiment qu'il s'en fiche, qu'elle sert de bonne, de cuisinière, de p.... et j'en passe. Bref... partie émergée d'un sentiment d'inutilité et de non-amour alors que son propos se termine par ces mots : En fait il ne m'aime pas.
En dix ans, pas une fleur, pas un compliment, pas un Je t'aime, comme s'il suffisait qu'il travaille et ramène l'argent à la maison pour qu'elle soit en sécurité affective.


Mais bon, ce n'est pas de ce couple en particulier dont je voulais parler -bien qu'il y en aurait des choses à dire-, mais des motifs premiers de consultation, vous savez, ces premières paroles que l'on dit au psy pour "expliquer" pourquoi on vient consulter. Souvent le patient ne se "déshabille" pas le cœur et l'esprit la première fois et d'ailleurs il vient pour que le psy l'y aide. Chaque patient introduit le motif de sa consultation à sa manière, et si parfois certains y vont tout de go en disant Je picole et je n'en peux plus ; Ma mère est décédée et je n'arrive plus à vivre ou Comment savoir si je l'aime ?, d'autres introduisent leur problématique par des biais bien différents: Mon fils [de 23 ans] ne veut pas que je rentre dans sa chambre – Mon fils ne peut pas manger autre chose que de la nourriture rouge – Je ne peux pas rouler sur une autoroute – Mon fils a pissé sur un policier (sic) ... Ce jour-là ce fut Il ne met pas ses chaussettes dans le panier à linge.
Bien entendu le motif "réel" de la consultation n'est pas celui-là. Bien entendu qu'il est parfois difficile de dire au psy ce qui véritablement nous tracasse. Et bien entendu aussi que le patient "tourne" parfois autour du pot, et peut même le faire pendant...longtemps, comme ce jeune homme qui, venu consulter pour "timidité maladive" (premier motif avancé par lui), a mis plusieurs mois à me dire qu'il souffrait de son homosexualité et du silence dans lequel il s'était lui-même enfermé.
Cela fait partie du jeu -et du Je- que de tourner autour du pot. Dans le réel, parce que ce n'est pas facile de dire les choses, et dans la symbolique parce que celle-ci nous échappe le plus souvent, sans compter la difficulté que l'on a tous à se regarder en face. Il est effectivement bien plus facile de se dire que nos problèmes de couple proviennent de l'autre qui ne met pas ses chaussettes dans le panier à linge que de se dire que l'amour s'est terni... voire qu'on y est peut-être pour quelque chose, ce que cette femme "avouera" quelques séances plus tard : J'ai rencontré un autre homme et je ne sais que faire.

9 commentaires:

  1. bonjour! je decouvre et apprécie votre blog et je vais le mettre en lien sur le mien si vous etes d'accord! simplementpsy.blogspot.com
    A bientot

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi ça me travaille...
    Si un jour j'osais enfin faire le pas vers une thérapie, je ne saurais vraiment pas comment aborder la première séance, les premiers mots...C'est aussi ça qui me freine, du coup...

    RépondreSupprimer
  3. Voilà une femme bien dirigiste qui n'a pas compris que si les chaussettes ne sont pas dans le panier c'est qu'elles ne sont pas sales.
    Et qui nous dit que le panier est bien placé, à un endroit convenable ; hein ?

    RépondreSupprimer
  4. Des chaussettes : tout un symbole oui.
    C'est qui la chaussette qu'on laisse traîner sans aucune considération, hein ?
    C'est quoi un endroit convenable (et pour qui) pour une chaussette ?
    Certes, n'est pas chaussette qui veut, mais un moment d'inattention et hop !... on se trompe d'endroit : poubelle.

    RépondreSupprimer
  5. La difficulté pour certains de dire ce qui les amème vient je crois aussi du fait qu'ils ne sont forcément toujours capable d'identifier la raison réelle justement parce que ce n'est justement pas facile de se confronter à soi-même !

    RépondreSupprimer
  6. Aurélien LEGRAND9 avril 2012 à 08:50

    ça me rappelle mes jeunes années, quand j'étais en libéral. L'étendue des raisons de consultation est gigantesque. Pas mal, le coup des chaussettes. Il t a aussi le très célèbre: "Je viens vous voir mais je ne sais pas pourquoi/ c'est ma femme qui m'a dit/ Moi, ça va bien..."
    Quelle que soit la phrase d'introduction, il faut un temps d'apprivoisement, un regard qui dira au bout de quelques semaines :"Tu sais, tu peux me parler maintenant". Mais on sait bien qu'il faut un certain temps pour que la personne entende, pour la première fois peut-être, lorsque le psy lui dit : "Et vous là dedans?....."

    RépondreSupprimer
  7. Moi j'adore les chaussettes odorantes des autres gars et je trouve que les femmes qui ont un mari qui laissent traîner leurs chaussettes sales un peu partout ont beaucoup de chance.

    RépondreSupprimer

  8. Bonjour a tous, je fais cette annonces et cet témoignage, parce que j'ai eu des problèmes dans ma vie mais, j'ai eu la solution a tous mes problèmes grâce a un

    Voyant féticheur africain qui m'a beaucoup aider. Mon couple, mon travail vont parfaitement bien.
    j'ai connu ce grand papa c'est un grand Sorcier ... féticheur, voyant médium
    Africain il ma sauver dans de grand difficulté mon mari ma laisser pour une autre femme et c'est après 1 ans
    quand j'ai connu grand papa maître que mon amour est revenu a moi , il est là pour tous vos problème de la vie 24h/24 vous aurez votre solution , il est là pour

    vous montrer le chemin de la vie , celui du bonheur et du bien être.IL pratique la magie noir et il est capable de rendre un homme ou une femme amoureux(e) de

    vous à jamais et ceci sera pour vous toutes votre vie sur cette terre . Retour expresse de lêtre aimé en moins de 72h maximum .finir la dette et bienvenue à la

    richesse. Satisfaction retrouvée en moins de 48h maxi et il dispose
    des dons et de milliers de pouvoirs et techniques magiques terrible pour vous aider dans tous les domaines de la vie en vous apportant une solution à tous vos

    problèmes: dArgent, Amour, Chance, Richesse, Justice, Anti balle, Gloire, Vente, Achat, Commerce, Affection, Promotion sociale, Envoûtement de tout genre,Voyage,

    Sortilège, Examen, Études etcils suffit donc de contacter par téléphone ou par mail et vous êtes satisfaire .
    Email: maraboutpuissant2014@outlook.fr
    téléphone Whats app:0022967882701

    RépondreSupprimer