"un petit mot sur mon blog"


"un petit mot sur mon blog"

Psyblog a posé son stylo le 5 juin dernier. Il est parti "ailleurs", pour une autre vie plus sereine et lumineuse.
Ce blog était pour lui une belle aventure d'écriture, de réflexion, d'émotion et de partage. Les commentaires de ses nombreux lecteurs en sont un témoignage chaleureux. Vos derniers mots tout particulièrement...
Continuez à le lire ou à le relire pour sa plus grande joie ailleurs...

dimanche 11 décembre 2011

La relation élastique

Dire que la relation entre humains est compliquée est d'une banalité s'apparentant à la ponte d'un oeuf par unepoule.
Je voudrais mettre en évidence aujourd'hui l'une de sescaractéristiques : l'élasticité.
Pour les vacances, ça peut servir...
C'est ce que je tente d'expliquer aux parents «qui ne savent plus comment s'y prendre avec leurs enfants et encore plus avec leurs  ados...» : La relation avec un enfant / ado est élastique.
Expérience: Prenons un parent et un ado et regardons-les dans leur vie quotidienne : Parfois ils sont proches, parfois ils ne le sont plus ; ils sont capables de rire ensemble et d'aller faire les magasins, et deux heures plus tard de s'écharper comme deux chiffonniersjaloux ; ils peuvent être complices, et décidément ne plus rien comprendre à l'autre...
Bref, leur relation est élastique.
Mais continuons. L'une des grandes peurs des parents est que leur ado leur tourne définitivement le dos (oui, le tournage de dos est souvent vécu comme définitif)... Alors ils reculent, ou ils avancent, c'est selon, pour garder le contact, au détriment parfois de leur ligne éducative.
C'est là qu'intervient l'élastique.
Imaginez que la relation entre le parent et l'ado soit symbolisée par un élastique, dont chacun tiendrait l'une des extrémités. Parfois la relation est bonne, le parent et l'ado sont proches, et l'élastique pendouille entre eux. Mais parfois la relation est tendue.... et l'élastique aussi.
Et chacun de prendre peur que l'autre ne lâche son extrémité! De fait, recevoir un élastique en pleine g..... ne fait pasdu bien. Ca peut même faire très mal.
Le parent, en général, a très peur que l'ado lâche le bout qu'il tient. Alors il revient, se rapproche, Oui tu l'auras ton scoot, Oui tu peux sortir, Oui je te file 20 euros, d'Accord tu peux...
Et parfois le parent ne parvient plus à être parent...
Ce que le parent ignore le plus souvent, c'est que son ado a encore plus peur que lui, le parent, lâche son bout... parce qu'un ado qui lâche son élastique dans la g..... du parent, ça fait mal, mais un ado qui reçoit l'extrémité parentale de l'élastique, ça fait encore plus mal...
Mais l'ado, parce qu'il est ado,  parce qu'il fait son boulot d'ado, ne ledira jamais... C'est pas son boulot, de dire qu'il a peur.
En fait, mon message est le suivant : N'ayez pas peur de vos ados, ils sont plus fragiles que vous, ils ont plus besoin de vous, parents, que vous n'avez besoin d'eux (Ouah ! Qu'est-ce que je suis en train d'écrire là !). Si la relation est parfois tendue entre vous et votre ado, c'est normal, c'est classique, c'est même constructif... Le fait que vous ayez peur que votre ado lâche son bout d'élastique ne doit pas vous permettre de vous défausser de votre rôle de parent.
La relation est parfois, aussi, élastique entre les amants, entreles époux, entre l'employé et son patron, entre....autres.
La relation, hélas, tique... Parfois.

10 commentaires:

  1. c'est vraiment bien expliqué
    Belle image , très éclairante
    Trop de parents sont tétanisés par leurs ados , c'est quand même bon de le dire et le redire , ils ont besoin d'eux , ah ça oui , même si ils sont pas capables de le dire clairement

    RépondreSupprimer
  2. Bon, pour une fois, je sors de mon silence... juste pour dire que j'adore cette note pour sa limpidité, sa logique implacable et sa simplicité !
    Je la retiens d'ailleurs pour toutes les relations, quelles qu'elles soient...
    Je crois (si je me fie à mon vécu) qu'en ce qui concerne les parents... s'ils ne lâche jamais tout en campant sur leurs positions, leurs enfants seront bien sécurisés et qu'ils pourront bien vivre cette élasticité dans leurs relations futures. En fait, c'est héréditaire... (comme beaucoup de choses)
    Et j'adore la conclusion ! :-)

    RépondreSupprimer
  3. Alors là je sors de mon silence
    ( oui je sais..mais il faut bien sortir de quelque part ) pour dire que je connais des ados assez vieux, jamais contents que c'est la faute aux autres et qu'on est mal dirigé et tout çi et tout ça.
    Du coup ils ont envie de changer..d'élastique !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, c'est ça, on a peur parfois de son ado, ce truc qui ne ressemble plus vraiment à notre enfant, qui aime des choses qu'on n'aime pas, qui nous surprend souvent... L'inconnu fait peur... On ignore les réactions qu'il pourrait avoir... On oublie qu'au fond de lui il est toujours celui qu'on a élevé...

    RépondreSupprimer
  5. Il m'est avis que c'est surtout la mère qui ne veut pas lâcher son rejeton.

    RépondreSupprimer
  6. lâcher son rejeton pour une mère ? ... pourquoi?? le père le lâche ?...
    Oui en effet, parfois le père "laisse tomber" car les comportements d'ados de son enfant le dépassent et dans ces cas là, heureusement que la mère ne lâche pas !!
    Désolée si je m'emporte, mais c'est du vécu.
    Fany

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui, je me souviens bien de ce texte.
    C'est l'instit de Timousse qui aimerait bien une relation moins élastique avec lui ...

    RépondreSupprimer
  8. Et quand l'élastique pète, ça fait très très mal, mais c'est parfois nécessaire, et quand on se l'est pris dans la g..., la douleur est grande ! Mais quel soulagement ensuite :) Des bisous de Sympho2

    RépondreSupprimer